Carnet Corona – Chronique d’une crise.

Depuis le début de la crise du COVID-19, déi Lénk documente scrupuleusement son évolution et veille à ce que l’état de droit et la démocratie soient garantis à une époque où l’état de crise facilite l’action gouvernementale. Cette pandémie est également un moment historique. Depuis la grippe espagnole, qui a fait des ravages entre 1918 et 1919, il s’agit seulement de la deuxième pandémie de cette ampleur. Les mesures de confinement prises par les différents gouvernements pour lutter contre la propagation du virus mettent à rude épreuve nos sociétés: l’économie tourne au ralenti, les emplois sont menacés, le pouvoir d’achat risque de prendre un sérieux coup et le secteur de la santé doit faire face à une énorme pression. S’y ajoutent les effets néfastes sur la vie privée des citoyens souffrant de différentes manières du confinement. D’où l’idée de ce carnet de crise qui tient compte au jour le jour de l’évolution de la pandémie, des réponses qu’y apporte le gouvernement luxembourgeois ainsi que des revendications, critiques et observations de déi Lénk. Nous nous sommes cependant focalisé.e.s sur un certain nombre de sujet qui sont particulièrement important à nos yeux: le droit du travail, l’économie et le logement.

Une version plus détaillée du carnet de crise est téléchargeable ici.

23 mai 2020

À partir du 25 mai 2020, les maisons médicales de garde, qui permettent des consultations en dehors des heures d’ouverture des cabinets de médecins-généralistes, reprendront leurs activités. Les maisons médicales de Luxembourg, Esch-sur-Alzette et Ettelbruck recevront seulement des patients non-COVID, qui sont priés de venir seuls et munis d’un masque. Les patients doivent prendre rendez-vous et respecter les horaires fixés.

22 mai 2020

  • Le gouvernement présente sa stratégie de test pour accompagner le déconfinement et en assurer le bon déroulement. Il fait également le point sur Le projet de recherche CON-VINCE, une étude de prévalence sur un contingent de 1818 personnes.
  • Le minsitre de l’Agriculture a invité les représentants du secteur viticole à faire un bilan détaillé de la période mars-avril-mai 2020 et de la comparer avec la même période de l’année précédente afin de pouvoir déterminer de manière précise le recul du chiffre d’affaires engendré par la crise. Sur base de ces chiffres, des pistes pour pallier cette perte seront étudiées et présentées au Conseil de gouvernement. Une des pistes discutées avec le secteur serait notamment d’avancer un certain nombre de primes dues en 2020 afin de garantir ainsi les liquidités nécessaires au bon fonctionnement des entreprises du secteur viticole.

déi Lénk publie un communiqué sur la réouverture des écoles et des différentes structures d’accueil pour enfants dans lequel il se rallie aux positions des syndicats. Il critique la décision unilatérale du ministre de l’Education, qui n’a pas consulté les acteurs concernés. déi Lénk demande également qu’un bilan de cette réouverture soit dressé à la fin des vacances de Pentecôte en intégrant tous les acteurs.

21 mai 2020

L’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel (Alia) lance une enquête auprès des médias pour évaluer l’impact de la crise actuelle sur leurs activités après plusieurs semaines de mesures de confinement et pour recenser les principales difficultés et les défis qui se posent au secteur.

20 mai 2020

  • L’ADEM publie les chiffres du chômage du mois d’avril. Celui-ci se situe ainsi à 6,9% (contre 6,1% en mars). Il y a 20’253 inscrits à l’ADEM. Sur une année cela constitue une hausse de 4’800 (31%). Cette hausse provient essentiellement d’une baisse des sorties vers l’emploi plutôt que d’une hausse des nouvelles inscriptions.

Le gouvernement présente son paquet de mesures d’un coût total de 700 à 800 millions d’euros, intitulé “Neistart Lëtzebuerg”:

  1. L’accès au chômage partiel sera simplifié (les entreprises doivent présenter un plan de redressement ou un plan de maintien dans l’emploi car les licenciements seront autorisés mais à éviter) ;
  2. Mise en place d’un fonds de relance et de solidarité pour entreprises (pour une période de 6 mois, pour les entreprises de l’Horesca, de l’évènementiel, du tourisme et pour les centres de cultures physique un aide mensuelle de 1’250 euros par salarié en poste et une aide de 250 euros par salarié au chômage partiel, pour les entreprises qui n’ont pas encore le droit de rouvrir. Pour bénéficier de cette aide les entreprises doivent décider de reprendre leurs activités et doivent avoir subi une perte d’au moins 25% du chiffres d’affaires. L’aide peut atteindre au maximum 10’000 euros par mois, 50’000 pour les entreprises d’au moins 50 salarié.e.s, 100’000 pour les entreprises de lus de 50 salarié.e.s.) ;
  3. Aide forfaitaire de relance du commerce de détail : pour les magasins qui accueillent du public (hors alimentation) et pour le secteur des soins à la personne, qui ont pu reprendre leurs activités dès le 11 mai : 100 euros par salariés en juin, 750 en juillet, 500 en août, plafonnée à 50’000 euros par mois et limité au PME (moins de 250 salarié.e.s.) ;
  4. Bon d’achat de 50 euros pour une nuitée dans une structure d’hébergement au Luxembourg pour chaque citoyen et frontaliers (plus de 16 ans) ;
  5. Introduction d’un abattement fiscal correspondant à deux fois le montant de la réduction de loyer accordée jusqu’à hauteur de 15’000 euros pour les bailleurs afin de les encourager à réduire les loyers des entreprises ;
  6. Pour les baux non-commerciaux, interdiction des augmentation de loyer jusqu’à la fin de l’année ;
  7. Prolongation de 4 mois du régime d’aides aux entreprises en difficulté financière temporaire. Elles pourront demander une avance remboursable supplémentaire entre le 15 mai et 15 septembre ;
  8. Augmentation de 10% des taux horaires de l’assistance judiciaire ;
  9. Introduction d’aides spécifiques pour soutenir la relance de la culture, de la création artistique et dans le secteur du sport ;
  10. Doublement des montants de l’allocation de la vie chère pour les personnes à faible revenu ;
  11. Introduction d’un congé pour soutien familial pour les personnes qui ont été forcées d’arrêter de travailler pour s’occuper de personnes majeures en situation de handicap ou de personnes âgées ;
  12. Durée maximal de l’aide pour étudiant (CEDIES) prolongée
  13. Aides à l’investissement en faveur des projets de développement : prises en charges de 50% des coûts admissibles avec un maximum de 800’000 euros par projets ;
  14. Aides à l’investissement en faveur des projets d’innovation de procédé et d’organisation prises en charges de 50% des coûts admissibles avec un maximum de 800’000 euros par projets ;
  15. Aides à l’investissement en faveur des projets d’efficacité énergétiques ou de dépassement des normes prises en charges de 50% des coûts admissibles avec un maximum de 800’000 euros par projets ;
  16. Aides financières pour l’assainissement des différents éléments de construction de l’enveloppe thermique du bâtiment « prime house » seront majorées de 50% ;
  17. Augmentation de 25% des aides financières pour la promotion des système de chauffage basées sur les énergies renouvelables ;
  18. Augmentation de 100% des primes d’achats pour les vélos, pédélecs, quadricycles, motocycles et cyclomoteurs électriques (pour achat entre le 11 mai et le 1er semestre de 2021, maximum 600 à 1000 euros)
  19. Augmentation de 60% des primes d’achat pour les voitures et camionnettes électriques (de 5’000 à 8’000 euros) jusqu’au 31 mars 2021 ;
  20. Aides pour les installation photovoltaïques au-dessus de 30 kW seront accessibles à tous les intéressés.

déi Lénk dépose une motion invitant le gouvernement d’encadrer les loyers et de fixer un prix maximum du mètre-carré. L’augmentation du chômage risque de projeter de nombreux ménages dans la précarité. Il est donc encore plus urgent d’agir. La motion rappelle entre autres que déi Lénk a déposé, en 2016 et en 2018, deux propositions de loi qui propose des pistes concrètes qui permettraient de réguler le marché de l’immobilier d’une manière durable.

18 mai 2020

  • Le Ministère de l’Enseignement précise que la surveillance à partir de 7 heures ne sera accessible qu’aux enfants de parents assurant une activité essentielle et nécessitant absolument une prise en charge.
  • La distribution de masques aux résidents du Luxembourg par les autorités communales a débuté.

Déi Lénk demande des informations complémentaires au sujet de la prolongation des titres de séjours durant l’état de crise afin d’éviter que des vies humaines soient exposées à un risque, ainsi qu’au devenir des personnes en rétention.

16 mai 2020

  • L’Allemagne ré-ouvre ses frontières avec le Luxembourg.

15 mai 2020

  • Le Gouvernement présente les modalités de reprise du l’enseignement dans le cycle 1, les crèches et les centres de compétences en psychopédagogie spécialisée. Ainsi le port du masque est interdit pour les moins de 2 ans et déconseillé pour les moins de 6 ans, les cantines seront fermées mais des “lunchbox” seront distribuées, les classes seront divisées en deux et les journées des cours alternées et les enfants vont être accueilli dans les cours de récréation à partir de 7 heure du matin.
  • Le Gouvernement ré-modifie, pour la deuxième en une semaine, le règlement concernant les 12 heures de travail journalières et les 60 heures hebdomadaires. Ainsi les activités commerciales et artisanales ne pourront plus faire recours à ce règlement. Ne sont plus que retenus les secteurs essentiels.
  • L’interdiction d’entrée des ressortissants tiers de l’UE est prolongé jusqu’au 15 juin inclus.

14 mai 2020

  • L’ADEM annonce que les entreprises qui n’ont pas eu le droit de ré-ouvrir depuis le 12 mai pourront soumettre une demande de chômage partiel pour le mois de juin. La date limite est le 31 mai.

déi Lénk interpelle le Gouvernement au sujet de l’extension de l’augmentation du temps de travail à des secteurs non-essentiels, notamment sur son aspect potentiellement contraire à certains règlements européens.

13 mai 2020

déi Lénk, avec le PCF 57, Demain Commence aujourd’hui et Die Linke Saar, publie un communiqué appelant à la réouverture des frontières dans la Grande-Région.

12 mai 2020

Dans une question parlementaire, déi Lénk interpelle le Gouvernement sur les moyens qu’il envisage de mettre en œuvre afin de renforcer le coopération et la solidarité européenne dans le domaine de la santé. déi Lénk interpelle aussi le Ministre de la Mobilité sur les dispositions prises dans les transports afin d’accompagner le déconfinement, notamment d’un point de vue d’un retour aux horaires de circulation normale.

11 mai 2020

  • Alors que le Gouvernement avait supprimé l’article concernant les secteurs essentiels du Règlement Grand-Ducal du 18 mars, rendant ainsi caduque le règlement autorisant ces secteurs essentiels à faire travailler leurs employé·e·s jusqu’à 12 heures par jours et 60 heures par semaine, un nouveau règlement élargie cette dérogation du Code du travail à l’ensemble des activités commerciales et artisanales ainsi que les pour les activités essentielles pour le maintien des intérêts vitaux de la population et du pays.
  • Les activités sportives en plein air, sans contact physique, non compétitives et sans public pourront reprendre. Les piscines, douches et vestiaires resteront fermés.
  • Les Archives nationales, la BNL, le Centre national de littérature, le Centre national de l’audiovisuel, les archives, les bibliothèques, les musées, les centres d’exposition et les lieux d’interprétation pourront à nouveau accueillir du public à partir du 11 mai, à condition de respecter les gestes barrières et la distanciation sociale.
  • Suite au déconfinement progressif et à la reprise de certaines activités économiques, la dérogation du temps de travail, qui autorisait des journées de travail de 12h et des semaines de 60h, n’est plus valables.

déi Lénk publie un communiqué dénonçant ce nouveau règlement qui tente de mettre à mal l’acquis social de la journée de 8 heures.

8 mai 2020

  • L’armée a mise ne place 12 sites de distribution de masques pour les frontalier.ière.s. A partir du 11 mai ceux et celles-ci pourront, sous présentation du courrier envoyé par le Gouvernement, récupérer les 50 masques promis.

Dans une question parlementaire, déi Lénk interpelle la Ministre de la Santé et la Ministre de la Famille sur les visites de contrôle médical obligatoires pour les nouveau-nés durant l’état de crise, vue que le déroulement de ces visites a été impacté.
déi Lénk a aussi voté contre une motion présentée par le parti d’Piraten concernant des mesures que le Gouvernement doit prendre avant d’envisager et de mettre en place une application dite de “contact tracing”. déi Lénk s’oppose à l’idée d’une tel application, peu importe les garanties qui peuvent exister.

6 mai 2020

  • Une nouvelle aide financière de 3’000 à 4’000 euros pour les indépendant.e.s est mise en place.
  • Nouvelles règles de déconfinement: regroupement de 6 personnes autorisé à domicile, 20 personnes à l’extérieur; obligation du port de masque à l’extérieur si distance de deux mètres ne peut être respectée; certains centres culturels, comme les archives et les bibliothèques, vont pouvoir ré-ouvrir.
  • Le Gouvernement accorde une aide financière à la presse écrite.

Malgré le confinement et l’incitation aux cotoyen·ne·s de rester à la maison suite à l’état de crise et au virus, le Gouvernement et la majorité décident de voter l’accords CETA. déi Lénk dénonce (ici et ici) cette pratique du Gouvernement qui profite de l’état de crise et du confinement généralisé pour faire passer des lois contestées.
En réponse à la question parlementaire du 2 avril concernant une potentielle couverture médicale universelle (CMU) et l’accès aux soins des plus vulnérables, les Ministres respectifs répondent que différentes pistes sont en considérations sans donnes plus de précision.

5 mai 2020

  • A défaut de pouvoir célébrer sa fête nationale dans un peu plus d’un mois, le Luxembourg célèbre la Journée mondiale de l’hygiène des mains!
  • Le Ministre de l’Éducation présente son plan de reprise de l’enseignement fondamental: les cours auront lieu de 8h à 13h; les classes seront divisées en deux groupes qui alterneront les semaines de cours à l’école et les semaines de révision. La semaine de révision pourra se dérouler dans des structures d’accueil gratuites.
  • L’éducation précoce sera facultative jusqu’à la fin de l’année scolaire.
  • Le congé pour raison familiales prendra fin avec la reprise du 25 mai. Néanmoins il pourra être prolongé dans certains cas, comme pour la prise en charge d’un enfant vulnérable ou encore si aucune place n’est disponible dans les structures d’accueil.

La ministre de la Santé répond à la question parlementaire sur les usages et mésusages des masques de protection. Elle y annonce aussi qu’une cinquantaine de masques supplémentaires seront distribués aux résident.e.s et aux frontalier.ière.s.

4 mai 2020

  • Reprises des classes terminales du secondaires.

Dans une question parlementaire déi Lénk interpelle le Gouvernement sur l’évaluation épidémiologiques des données existantes sur le virus.

2 mai 2020

  • Le Gouvernement déplace ses conférences de presses à l’European Convention Centre Luxembourg afin de répondre aux critiques de journalistes concernant l’accessibilité et la transparence du Gouvernement.

30 avril 2020

déi Lénk , dans une question parlementaire, interpelle le Ministre des Transports et le Ministre du Travail concernant les règlements récents instaurant des dérogations aux temps de travail et de conduite ainsi qu’aux périodes de repos obligatoires des conducteurs de poids lourds. déi Lénk juge ces dérogations problématiques.

29 avril 2020

  • L’atelier des femmes du Centre pénitentiaire de Luxembourg va ré-ouvrir afin de produire des masques. Pour rappel, tous les ateliers et activités des centres pénitentiaires avaient été suspendus afin de limiter la propagation du virus au sein des prisons.
  • Renforcement progressif des transports publics afin d’accompagner le déconfinement.

28 avril 2020

  • La Ministre de la Justice annonce dans une interview qu’un bilan sera fait des différents outils mis en place lors de la pandémie. Dans le cadre du projet Paperless justice, certaines de ces mesures pourraient être pérennisées.
  • Après des interpellations de la part de partis politiques et de journalistes, le Gouvernement publie la composition et l’organisation des différents groupes de travail le conseillant.
  • Les activités médicales des secteurs hospitalier et extrahospitalier ainsi que de certaines professions de santé libérales pourront reprendre. Elles avaient été suspendues dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus.
  • Stratégie de dépistage à large échelle: 17 stations de dépistages seront réparties à travers le territoire. L’objectif est que toute personne souhaitant se faire tester puisse le faire. Avec une capacité prévue de 20’000 tests par jours, le Gouvernement espère dépister toute la population. Le dépistage reste un acte volontaire.
  • Les sporti.ve.s de haut niveau pourront s’entraîner à la Coque.

27 avril 2020

déi Lénk interpelle, dans une question parlementaire, le Gouvernement au sujet de la composition des différentes task-forces. Il importe au public mais aussi, dans son rôle de contrôle de l’exécutif, au Parlement, de connaître la composition de ces groupes qui conseillent le Gouvernement dans les différentes mesures qu’il prend. Le Gouvernement publiera la composition des différents groupe le lendemain.
Dans une tribune libre, Nathalie Oberweis pose la question de l’après-crise et souligne l’importance de repenser la système capitaliste afin d’éviter les prochaines crises. Pour sortir de la crise actuelle, elle propose différentes pistes: une réduction du temps de travail, la revalorisation de certains métiers et une solidarité plus forte.

24 avril 2020

  • Le Gouvernement publie des données statistiques concernant le Covid 19.
  • Obligation de porter un masque ou autre dispositif pouvant recouvrir nez et bouche dans les salles d’audiences de la justice si une distance de deux mètres ne peut être maintenue.

Dans une question parlementaire urgente, déi Lénk interroge la ministre de la Santé sur la fonctionnalité des masques, leur usage, leur mésusage, sur la transmission d’informations relatif à leur usage et sur la solidarité transfrontalière à travers un partage des masques là où il n’y en pas assez.

22 avril 2020

Une aide de 5.000 euros supplémentaire pour les microentreprises (moins de 9 salarié·e·s) qui ont été obligées de fermer et pour celles qui subissent une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50% du 15 avril au 15 mai. 12.500 euros pour les petites entreprises (entre 10 et 20 salarié·e·s).

En réponse à la question parlementaire de déi Lénk sur les mesures de protection misent en place pour les sans-abris et les demandeurs de protection internationale (DPI), le gouvernement confirme la prolongation de la «Wanteraktion» (WAK), qui aurait dû fermer le 31 mars, et indique que les structures d’accueils sont fournies en équipements de protection individuelle et que les équipes de nettoyages ont été renforcées. Concernant les DPI, les informations de l’État ont été traduites et du matériel de protection a été mis à disposition. En réponse à la question parlementaire de déi Lénk sur la coopération, le gouvernement explique que le Luxembourg participe à l’approche Team Europe de l’Union européenne pour organiser la coopération d’une manière conjointe. L’approche consiste à mettre à disposition des pays en développement 20 milliards d’euros. Le Luxembourg a réorienté des fonds de coopération vers cette approche.

21 avril 2020

  • Distribution de masques pour les ambassades installées au Luxembourg et pour les institutions européennes et internationales.
  • Le ministre des Finances a signé avec les représentants des banques la convention qui régit les garanties d’État votées le 18 avril.
  • Le gouvernement contracte un prêt de 2,5 milliards d’euros à taux d’intérêt négatif (-0,035%). Au départ, le prêt ne devait être que de 2 milliards d’euros. Les assureurs et réassureurs luxembourgeois ont participé à ce prêt (presque 25% du prêt), ainsi que des investisseurs étrangers.

20 avril 2020

  • Le nombre de demandeur.se.s d’emploi inscrits au 31 mars augmente de 17,4% sur un an. Par rapport à mars 2019, l’ADEM a ouvert 3.142 nouveaux dossiers, soit une hausse de 25,2%. Cette hausse est intervenue pendant la semaine du 16 mars. Elle est principalement due aux travailleur.se.s intérimaires de la construction. Au cours du mois de mars, les employeur.se.s ont déclaré 2.412 postes vacants à l’ADEM, ce qui correspond à une baisse de 35,1% par rapport à mars 2019. La grande majorité de ces postes (72%) ont été déclarés pendant la première quinzaine du mois de mars.
  • Publication de la version consolidée du règlement grand-ducal du 18 mars portant introduction d’une série de mesures dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Dans un communiqué, déi Lénk réagit à l’annonce d’un déconfinement progressif et exige que tous les travailleurs dans l’impossibilité de faire du télétravail soient testés systématiquement. De plus, déi Lénk exigent qu’ils disposent de suffisamment de matériel de protection et qu’ils puissent bénéficier d’un droit de retrait. déi Lénk s’engagera contre la normalisation de l’état de crise et luttera contre des systèmes de surveillance qui risqueront de mettre en péril les droits fondamentaux des citoyens.

18 avril 2020

Est voté à la Chambre des députés le projet de loi donnant la possibilité au Gouvernement de contracter un emprunt de 2,5 milliards d’euros et accordant une garantie d’État aux entreprises qui empruntent de l’argent aux institutions financières. déi Lénk demande un vote séparé puisqu’il soutient l’idée de l’emprunt mais refuse la garantie d’Etat sous la forme proposée par le Gouvernement. Le député déi Lénk Marc Baum évoque dans son discours une délégation des pouvoirs de l’Etat aux banques qui décideront seules à quelles entreprises elles accorderont ces garanties. A aussi eu lieu le vote d’une motion intitulée “Défense des valeurs fondamentales de l’Union européenne et suivi de la situation en Hongrie”. Profitant de la pandémie, Victor Orban s’est de fait octroyé les pleins pouvoirs pour une période indéterminée. La Parlement luxembourgeois a voulu, à travers cette motion, montrer son désaccord et invite le Gouvernement à émettre des sanctions au niveau européen. déi Lénk, tout en dénonçant l’agissement de Victor Orban, s’abstient du vote, considérant que les sanctions mentionnées vont plus toucher le peuple hongrois que son gouvernement.

17 avril 2020

  • L’armée a mis en place au parking du Findel un site de distribution de masques pour les entreprises de l’artisanat et de la construction.
  • Un arrêté ministériel détermine les étudiants en médecine qui sont autorisés à exercer temporairement certaines attributions de la profession d’aide-soignant.
  • Suspension de certains délais en lien avec l’euthanasie afin de pallier l’impossibilité pour la Commission nationale de contrôle et d’évaluation de se constituer avec au moins 7 membres.
  • Un règlement grand-ducal vient entériner le début du déconfinement: autorisation des mariages civiles et funérailles pour 20 personnes; ouverture des chantiers, commerces de bricolage et de jardinage; port de masque obligatoire dans certaines conditions; prolongation de la fermeture des frontières pour ressortissant hors-Union européenne jusqu’au 15 mai hormis les dérogations mentionnées dans le règlement grand-ducal du 18 mars.
  • Introduction d’une série de mesures en matière de sécurité et santé au travail.

15 avril 2020

  • Le Gouvernement change certains dispositifs liés aux décisions en lien avec les soins palliatifs.
  • Réorganisation de l’année scolaire en deux semestres.
  • Dérogation aux temps de conduite et périodes de repos obligatoires pour les conducteurs de poids lourds.
  • Pour sa stratégie de déconfinement, le gouvernement se fait un conseiller par un groupe de conseil consultatif composé de la présidente de la Chambre des salariés, de la présidente du JHL (Jonk Handwierk), du président de la Chambre de commerce, d’un expert en éthique (Ernie Gillen), de la Médiatrice, du président de la Commission consultative des droits de l’homme, du président de l’Ombuds-Comité pour les droits de l’enfant et du professeur titulaire en Psychologie de la santé à l’Université du Luxembourg (Claus Vögele).
  • Le gouvernement annonce aussi la première phase du déconfinement pour le lundi 20 avril: réouverture des chantiers de construction, reprise des activités de jardinages et de paysagistes, réouverture des commerces de bricolage, réouverture des recycling-center. Les centres de compétences et les équipes psycho-socio-éducatives et les service de Office nationale de l’enfance (ONE) pourront poursuivre leur prise en charge des élèves les plus fragiles.
  • Le ministère de l’Education nationale fait parvenir des documents aux enseignant.e.s détaillant les consignes du déconfinement progressif dans les écoles et les lycées.
  • Le télétravail continue à être privilégié, les rassemblements restent interdits jusqu’au 31 juillet. Le port d’une protection buccale est obligatoire si une distance de deux mètres ne peut pas être respectée. L’Etat a un stock de 6 à 7 millions de masques et organisera, à travers les communes, une distribution aux résident.e.s. Il organisera aussi en amont une distribution aux entreprises du chantier.

14 avril 2020

Un mois après le déclenchement de l’état de crise et du confinement, les indépendant.e.s peuvent soumettre une demande d’aide pour les 2.500 euros.

10 avril 2020

  • Afin de parer à un manque de liquidité des exploitations agricoles, versement immédiat des aides du 1er et du 2ième pilier de la politique agricole commune (PAC) 2019. Cela représente environ 25 millions d’euros.
  • Le ministère de l’Économie publie un tableau récapitulatif des mesures d’aides à l’économie.
  • Dans le cadre de la pandémie, la Caisse nationale de santé (CNS ) va désormais rembourser à 100% la téléconsultation.

9 avril 2020

  • Le ministère de la Coopération rend la plateforme SATMED accessible gratuitement à des acteur.ice.s sélectionné.e.s. Cette plateforme a pour objectif de rendre des solutions connectées de santé accessibles aux pays en développement.
  • La direction générale des classes moyennes a versé 16,5 millions d’euros aux très petites entreprises (5.000 euros) et aux indépendant.e.s.
  • Une plateforme de téléconsultation médicale est mise en place dans le cadre de la crise afin de permettre la consultation à distance entre professionnel·le·s de santé et patient·e·s.
  • 388 personnes infectées utilisent l’outil de télé-suivi Maela mis en place le 30 mars.

8 avril 2020

  • Le Gouvernement recommande de porter une masque.
  • L’étude scientifique Con-Vince, visant à évaluer les dynamiques de la propagation du virus, est lancée. Des tests de dépistage sur environ 1.500 personnes sont prévus.
  • Les sanctions individuelles pour des infractions aux mesures de confinement peuvent aller de 25 à 500 euros.
  • Le Gouvernement publie une version consolidée du règlement grand-ducal du 18 mars sur l’état de crise.
  • L’Etat peut verser une aide aux entreprises qui portent un projet permettant de lutter contre la pandémie.
  • Versement d’une indemnité de 2.500 euros aux indépendant·e·s en difficultés financières en raison du Covid 19.
  • Autorisation du port de masques d’hygiènes et masques de protection respiratoire dans l’espace public.
  • Limitation de normes européennes concernant le matériel de protection individuelle mise en vente pour particulier. La mise en vente de matérielle de protection individuelle contre le Covid-19 et qui ne correspond plus au norme européenne doit être notifiée à l’administration.
  • Trois arrêtés ministériels autorisent les élèves et étudiant.e.s qui se destinent aux secteurs de santé et de soins d’effectuer certaines tâches.

déi Lénk publie un communiqué sur les oublié·e·s du programme de stabilisation de l’économie

7 avril 2020

Le ministre du Logement répond à la question parlementaire de déi Lénk sur la possibilité d’interdire les déguerpissements et les coupures d’électricité, d’eau et de gaz. Il informe que des mesures de soutien économiques vont garantir aux ménages à revenu modeste de pouvoir payer leur loyer. Les barèmes relatifs à la subvention de loyer seront adaptés (mesure initialement prévue pour le 1er janvier 2021). Le ministre lance un appel aux possibles bénéficiaires de cette mesure de faire valoir leur droit. Déi Lénk juge ces mesures insuffisantes.

6 avril 2020

  • Le comité de conjoncture annonce la validation de demandes de chômages partiels pour des secteurs qui n’ont pas fermés par décision gouvernementale (plus de 35.000 salarié·e·s dans 2.594 entreprises pour 86,6 millions d’euros).
  • La direction générale des classes moyennes décide de rembourser 100% des coûts d’investissement des entreprises qui se réorientent vers la production de masques et de gel hydroalcoolique.

4 avril 2020

Dans le cadre du concours « StartupVsCovid19 », 20 projets pourront bénéficier d’un soutien financier jusqu’à hauteur de 150.000 euros pour le développement de produits ou services innovants destinés à limiter voire à surmonter les effets économiques, sanitaires ou sociétaux de la crise du coronavirus.

3 avril 2020

  • Les grandes, moyennes et petites entreprises ainsi que les professions libérales peuvent bénéficier d’une aide qui consiste en un montant maximal de 500.000 euros et qui prend la forme d’une avance remboursable.
  • La fermeture des écoles et lycées et prolongée jusqu’au 3 mai.
  • Suspension des délais et de la durée es droits au chômages.
  • Introduction d’un congé pour soutien familial pour les salarié.e.s et indépendant.e.s s’ils ou elles s’occupent à domicile d’une personne majeure en situation de handicap ou d’une personne âgée. Les salarié.e.s concerné.e.s sont protégé.e.s contre le licenciement abusif.

2 avril 2020

Le gouvernement trouve un accord avec le gouvernement allemand pour offrir la possibilité d’un télétravail illimité durant la crise.

déi Lénk interpelle, à travers une question parlementaire, la ministre de la Santé sur les moyens et demandes de Médecins du monde ainsi que sur la possibilité de mise en place pour et après la crise d’une couverture médicale universelle (CMU). Mais aussi pour savoir si la sécurité sociale est prête à rembourser l’intégralité des frais de soins.

1er avril 2020

déi Lénk interpelle, à travers une question parlementaire, le gouvernement sur les mesures de soutien prises par la Coopération Luxembourgeoise pour soutenir les pays en développement face à la pandémie et sur les demandes qui ont été émises. La motion de déi Lénk demandant au ministre du Travail un bilan exhaustif concernant la dérogation ministérielle sur les 60h de travail par semaine et les 12h par jours pour certains secteurs déclarés essentiels et, a été approuvée déi Lénk publie un communiqué sur le logement appelant le gouvernement à loger les sans-abris et de protéger les locataires et propriétaires économiquement vulnérables. déi Lénk convoque la commission du Logement et demande la présence du ministre afin de faire le point sur la situation dans le domaine du logement en temps de crise. La commission aura lieu le 8 avril et le ministre y assistera.

31 mars 2020

  • Le ministère de la Santé annonce que les personnes présentant des symptômes suggestifs du coronavirus seront également testées. Jusqu’à présent, seules des personnes avec des problèmes respiratoires ou de la fièvre étaient testées.
  • Vote de la loi relative aux aides pour entreprises en difficultés que déi Lénk approuve.

déi Lénk dépose une motion concernant la dérogation ministérielle sur les 60h de travail par semaine et les 12h par jours pour certains secteurs déclarés essentiels. Y est demandé que le ministère du Travail publie, après-crise, un bilan exhaustif de cette mesure dérogeant au droit du travail conventionnel.
déi Lénk publie un communiqué appelant le Gouvernement a mettre en place différentes mesures sociales, dont l’interdiction des licenciements économique pour les entreprises bénéficiant d’aides publiques.

30 mars 2020:

  • Le gouvernement apporte une modification au règlement sur le congé pour raisons familiales: il sera étendu aux parents d’enfants jusqu’à 12 ans ou jusqu’à 18 ans pour des enfants en situation de handicap, si et seulement si un des parents/conjoints ne peut assurer la garde et si aucun des deux ne tombe sous le régime du chômage partiel. Indépendants et non-salarié peuvent aussi en bénéficier. La fin de ce congé sera décrétée par le gouvernement.
  • Le ministère de la Santé réorganise le travaille des médecins et lance un appel aux médecins-généralistes de s’inscrire dans un des cinq groupes définis par le ministère. Les médecins libéraux et les professionel.le.s de santé ont, pour la durée de la pandémie, la possibilité d’opter pour un contrat d’employé de l’État à durée déterminée.

Les ministères du Travail, de la Santé et des Classes moyennes répondent à la question parlementaire urgente de déi Lénk sur la sécurité des salarié.e.s travaillant dans les commerces restant ouverts. Dans leur réponse ils informent que l’inspection du travail et des mine (ITM) effectue des contrôles pour vois si les consignes de sécurités sont respectées. Un guide destiné aux entreprises a été élaboré.

27 mars 2020:

  • Le Gouvernement met en place un système automatisé et connecté sur le site guichet.lu pour les demandes de chômage partiel. L’ADEM analysera les demandes d’entreprises qui ont dû cesser toute activité à la suite des décisions du gouvernement. Les demandes des autres entreprises nécessitent l’accord du Comité de conjoncture.
  • Un accord entre les syndicats et le Gouvernement fixe l’indemnité de chômage partiel minimum au salaire social minimum (SSM)
  • Sont aussi introduites des mesures d’aide dans le domaine du logement: une hausse de la subvention de loyer destiné aux ménages à faibles revenus dont le loyer correspond à plus de 25% de leur revenu. N’étant pas favorable aux subventions de loyer, déi Lénk la juge néanmoins insignifiante.
  • Les contrats de travail d’étudiants peut aller jusqu’à 40h/semaine dans les secteurs désignés comme essentiels par le règlement du 18 mars sur l’état de crise.
  • Les droits aux indemnités de chômage venant a expiration durant l’état de crise sont prorogés jusqu’à sa fin.
  • La durée de travail maximale peut être portée à 12h/jour et 60h/semaine pour les secteurs essentiels énumérés dans le règlement du 18 mars si une entreprise en fait la demande au Ministre du Travail.
  • Le gouvernement décide que les licenciements pour raison économique sont suspendus durant l’état de crise si l’entreprise bénéficie d’aides publiques

26 mars 2020:

  • Le gouvernement annonce que les quatre centres de soins avancés (CSA) seront finalisés et fonctionnels à partir du 27 mars 2020.
  • Mise en place d’une task force, un conseil scientifique chargé de faire des études afin de fournir des données fiables et objectives sur la pandémie aux décideurs politiques.

25 mars 2020:

24 mars 2020:

  • La Chambre des députés vote à l’unanimité la prolongation de l’état de crise pour une durée maximale de trois mois.

Lors de son discours sur l’état de crise, le député déi Lénk Marc Baum souligne la gravité de la situation tout en exhortant la Chambre des députés à prendre très au sérieux sa mission de contrôle de l’exécutif durant cette période de crise et d’incertitude.
déi Lénk interpelle, à travers une question parlementaire, sur les mesures mises en place pour protéger les SDF et les demandeur.se.s de protection internationale à la rue et dans les foyers.
La Ministre de l’Intérieur, suite à la question parlementaire sur la fermeture de certains services municipaux, annonce qu’un plan d’activité communal a été mis en place car la fermeture pure et simple de l’administration communale ne peut pas avoir lieu.

23 mars 2020:

  • Le gouvernement lance un appel à volontaire pour assurer un soutien au secteur de la santé et des soins et oblige les professionnels (des étudiant.e.s aux retraité.e.s) de s’inscrire sur la liste de la réserve sanitaire via la plateforme govjobs.lu.
  • Les CFL suspendent leurs services pour les personnes à mobilité réduite, qui doivent recourir au service Adapto.

20 mars 2020:

  • Une structure d’accueil pour patient.e.s à côté du CHL est installée avec le soutien de la NSPA (NATO Support and Procurement Agency) qui fournit le matériel.
  • Le règlement grand-ducal du 18 mars est modifié.

déi Lénk interpelle à travers une question parlementaire le Gouvernement sur la possibilité d’interdire les déguerpissements et les coupures d’électricité, d’eau et de gaz.

19 mars 2020:

  • Lancement de la plateforme numérique et téléphonique corona.letzshop.lu. Elle permet aux personnes vulnérables de commander et de se faire livrer de la nourriture ainsi que d’autres produits de première nécessité.
  • La fermeture des écoles, initialement prévue jusqu’au 3 avril, est prolongée jusqu’au 19 avril 2020. L
  • Le Centre commun de la sécurité sociale (CCSS) met en place à partir du 1er avril de nombreuses suspension concernant les cotisations sociales patronales.
  • Un accord concernant l’imposition du télétravail est trouvé avec la France.

18 mars 2020:

  • Le gouvernement formalise l’état de crise par le biais d’un règlement grand-ducal fourre-tout: des exceptions aux restrictions de déplacement sont ajoutées, les activités commerciales et artisanales qui peuvent continuer à fonctionner sont précisées, les sanctions que peuvent encourir les personnes qui ne respectent pas les mesures du confinement, autorisation du vote par visioconférence pour les conseils communaux et le conseil d’administration de la sécurité civile.
  • Adoption d’un règlement grand-ducal concernant le télétravail dans la fonction publique.
  • Une procédure accélérée pour le chômage partiel est instaurée pour les entreprises impactées par les décisions gouvernementales de lutte contre la propagation du virus. S’y ajoute un nouveau régime chômage partiel « cas de force majeure/coronavirus ».

Le député déi Lénk Marc Baum évoque une situation d’une gravité exceptionelle lors de son discours à la Chambre des députés: la solidarité est le mot d’ordre pour venir à bout de la pandémie et de la crise social et économique qu’elle produit.

17 mars 2020:

  • Le gouvernement déclare l’état de crise et durcit les mesures du confinement.
  • Le champ d’action du projet de loi sur les aides pour les PME est étendu aux indépendants et aux professions libérales.
  • Des mesures en matière de TVA sont introduites pour venir en aide aux indépendants et entreprises qui rencontrent des problèmes de liquidité.
  • Mise en place d’un régime d’aide pour artistes indépendants et intermittent.e.s du spectacle.
  • Lancement du site schouldoheem.lu pour accompagner les enseignant.e.s et les parents lors de la fermeture des écoles pour garantir la continuité de l’enseignement.
  • L’Agence pour le développement de l’emploi (Adem) simplifie la procédure d’inscription et de demande d’indemnités de chômage pour les cas liés au virus.

déi Lénk interpelle à travers une question parlementaire le Ministre des Classes moyennes sur la sécurité des salarié.e.s dans les commerces qui restent ouverts. Le ministère réagit par une note aux supermarchés dans laquelle il conseille de faire respecter les deux mètres de distance et de réguler l’entrée.

11 au 16 mars 2020:

Le confinement commence à se mettre en place. Les manifestations sont interdites, les maisons médicales sont renforcées, les personnes vulnérables sont priées de quitter leur domicile uniquement si c’est strictement nécessaire. Les hôpitaux se préparent à faire face à une hausse significative des infections. La fermeture des cafés et restaurants ainsi que des commerces non essentiels est ordonnée. Le gouvernement présente un projet de loi pour aider les PME en difficultés en raison de la pandémie. Toutes les entreprises qui continuent à travailler sont encouragées à recourir au télétravail. Les écoles et les structures d’accueil pour enfants sont fermées. Par conséquent, le gouvernement assouplit considérablement les conditions pour bénéficier du congé parentale et du congé pour raisons familiales. Les administrations et établissements publics sont réduits aux tâches essentielles. Les frontaliers doivent désormais présenter un certificat pour pouvoir entrer au Luxembourg. Le Gouvernement trouve un accord avec la Belgique pour rendre possible le télétravail illimité durant la crise. Le ministère des Affaires étrangères déconseille tous les voyages à l’étranger. La téléconsultation médicale est introduite.

Déi Lénk interpelle la ministre de l’Intérieur dans une question parlementaire sur la fermeture des services communaux et des maisons communales de certaines mairies.

2 mars 2020:

Le gouvernement crée une hotline (8002 8080) permettant aux résidents de s’informer sur le virus.

29 février 2019:

Le premier cas de coronavirus est décelé au Grand-Duché. La personne infectée revient d’un séjour dans le nord de l’Italie, qui est alors l’épicentre européen de la pandémie.

28 février 2020:

Le Gouvernement luxembourgeois met en place une cellule de communication interministérielle permanente afin de répondre aux demandes d’information de la population et de renseigner sur les comportements à adopter dans le contexte de la propagation du virus.

30 janvier 2020:

L’OMS déclare que la propagation du nouveau virus constitue une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI).

12 janvier 2020:

La Chine communique la séquence génétique du nouveau coronavirus et permet ainsi à d’autres pays de mettre au point des kits de diagnostic.

31 décembre 2019:

La Commission sanitaire municipale de Wuhan informe le bureau chinois de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de la présence d’un nouveau coronavirus.

logo European Left logo GUE/NGL logo Transform! Europe