Question parlementaire concernant la participation des non-luxembourgeois aux élections communales et européennes

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 80 du règlement de la Chambre des Députés, je vous prie de bien vouloir transmettre la question parlementaire suivante à Madame Corinne Cahen, Ministre de la Famille et de l’Intégration.

En vue des élections communales de 2017, le Gouvernement vient de lancer une campagne pour encourager les femmes à se porter candidates.

Un autre défi attend la société luxembourgeoise en général et les communes en particulier, à savoir la proportion de femmes et d’hommes non-luxembourgeois-e-s encore à l’écart du processus démocratique. Dans la perspective d’améliorer la légitimité des élus qui souvent ne sont issus que d’une minorité de résidents, voici quelques questions:

1) Quels enseignements le Gouvernement a-t-il tiré des dernières campagnes de sensibilisation pour les élections communales et européennes?

2) Quels sont le ou les projet(s) de sensibilisation pour les années 2016 et 2017 du Gouvernement pour l’inscription sur les listes électorales des citoyens non-luxembourgeois.

3) L’acte de voter étant principalement un acte politique, le Gouvernement envisage-t-il un projet d’association des partis politiques à toute campagne de sensibilisation ?

4) Dans la mesure où le projet de loi modifiant la législation sur la nationalité prévoit de ramener la durée de résidence pour la naturalisation à cinq ans, ne conviendrait-il pas de réduire significativement la durée la résidence requise pour l’inscription sur les listes électorales?

5) Sachant que l’électeur luxembourgeois n’a aucune formalité préalable à remplir pour voter, une  facilitation de  l’inscription sur les listes électorales des non-luxembourgeois serait de mise: en s’inscrivant dans sa commune de résidence, celle-ci ne devrait-elle pas réunir les certifications nécessaires des résidences antérieures pour couvrir la durée requise par la loi ?

6) De quelle manière les moyens mis à disposition des communes et évoqués dans ma question parlementaire 1482 sont-ils mis à contribution pour l’inscription sur les listes électorales?

7) Comme le Gouvernement reçoit les compte-rendu des Commissions consultatives pour l’intégration (CCI), j’aimerais savoir combien de communes ont entamé dès à présent un Programme d’intégration (PIC) communal comprenant un volet d’inscription sur les listes électorales?

8) Quels sont les éléments essentiels ou novateurs de pareils PIC relatifs à l’inscription sur les listes électorales?

9) Comme les CCI peuvent être des instruments de participation et des moyens sur la voie de l’inscription sur les listes électorales, combien de communes donnent suite à l’article 1. du Règlement Grand-Ducal du 15 novembre 2011 définissant les missions des CCI dans les termes suivants : “(…) veiller à ce qu’une information systématique sur les travaux du conseil communal et de la commission soit distribuée périodiquement à tous les ménages, au moins en langues française et luxembourgeoise et/ou allemande.”

10) Le même article stipule que “L’avis de la commission est demandé par le conseil communal sur: (…) la sensibilisation des étrangers en vue de leur participation aux élections communales”. Comment et quand le gouvernement entend-il rappeler aux communes de demander pareil avis à leur CCI ?

11) Quels moyens sont prévus dans l’enseignement secondaire et dans les maisons de jeunes pour susciter l’intérêt de tous les jeunes à la gestion de leur commune et par là inciter les jeunes non-luxembourgeois à s’inscrire sur les listes électorales?

Avec mes salutations respectueuses,

David Wagner

Député

Rencontre Femmes et politique – eine Stellungnahme

Im Vorfeld der Wahlen erhielt jede Kandidatin vom CNFL * eine Einladung zu der Veranstaltung “Rencontre Femmes et politique” am 12. Oktober mit anschliebendem Umtrunk in einem Weinberg in Ahn.

2005 fand im Bambësch anlässlich der Gemeindewahlen eine Feierlichkeit in Anwesenheit der damaligen Chancengleichheitsministerin Marie-Josée Jacobs statt. Bei dieser Gelegenheit wurde ein Gedenkstein aufgestellt und für jede Kandidatin wurde ein Bäumchen gepflanzt.

Das Monument verwittert vergessen im Wald…

2011 wurden in einem Weinberg in Ahn auf 28 Ar 1000 Reben für das Engagement der Frauen in der Politik gepflanzt. Symbolträchtig?

In eben diesem Weinberg soll nach einer Rede der Chancengleichheitsministerin eine Woche vor den Wahlen die  erste”Lese”stattfinden.

Ein Schelm, wer denkt, dies könnte eine (versteckte) Wahlveranstaltung sein.

Wir finden, bei einer solchen Veranstaltung sollte keine Kandidatin sprechen!

Zudem gibt es wenig zu feiern, so lange die Frauen auf den Listen nicht gleichberechtigt kandidieren (die Linke und die Grünen bilden die Ausnahmen)und weniger als 1/4 der Abgeordneten ausmachen.

Die Kandidatinnen von déi Lénk

* Conseil National des Femmes

déi Lénk, plus forts !

Au sein de la coordination nationale du parti, déi Lénk, on a analysé les résultats des élections communales. Des listes ont été présentées dans six des sept communes les plus importantes du pays, là où résident 200.000 habitants, soit plus de la moitié des électeurs votant au scrutin proportionnel.


Déi Lénk ont été en mesure de porter de « 1 » à « 7 » le nombre de leurs sièges au niveau national et ont été ainsi plus qu’à même d’atteindre les objectifs qu’ils s’étaient eux-mêmes fixés. Dans la capitale, l’obtention de deux sièges est un succès inespéré. A Esch/Alzette, la deuxième ville du pays, où ils gagnent deux mandats, au lieu d’un jusqu’à présent, les résultats, 11 % des voix au total, sont les meilleurs. En outre, dans les troisième, quatrième et sixième communes du territoire luxembourgeois, Differdange, Dudelange et Sanem, un représentant du parti a été élu directement. Si, à Hespérange le nombre des voix est insuffisant pour un siège, il atteint néanmoins un score de 5 %.

Par ailleurs, bien que le LSAP ait pu consolider sa position dominante au niveau communal, il a obtenu moins de voix là où déi Lénk étaient présents sur les listes, ce qui indique que ce dernier ne répond plus aux attentes sociales de nombreux habitants. En ce qui concerne le CSV, et contrairement à certaines déclarations, il se retrouve affaibli et a perdu un nombre non négligeable de voix dans les grandes agglomérations. Le parti libéral, DP, lui, stagne ; il a même perdu quelques voix. Par contre chez les verts, déi Greng, le nombre des mandats communaux a doublé et ils se retrouvent avec déi Lénk, les grands gagnants de cette élection. Le parti populiste de droite, l’ADR, qui a voulu séduire avec des tons en partie très nationalistes, s’est écroulé et ne compte plus que « 4 » sièges au niveau national ; nettement derrière déi Lénk.

Ces résultats amènent certaines conclusions :

Lors des élections communales du 9 octobre un net mouvement vers la gauche se fait sentir. Les perdants sont, avant tout, le parti conservateur, le CSV, et le parti populiste de droite, l’ADR. En contrepartie, le parti de gauche, déi Lénk, se retrouve, partout où des listes ont été présentées, en nette progression.
Depuis sa réintégration au parlement, le parti, déi Lénk, a su s’implanter avec succès au niveau local.
Les deux grands partis au pouvoir, le CSV et le LSAP, perdent du terrain au moment où les questions sociales gagnent en importance et sont portées au centre du débat par déi Lénk.
De cette façon, déi Lénk ont été, au cours des derniers mois, à même d’accueillir de nouveaux membres issus, soit du milieu syndicaliste, soit du milieu écologique, rajeunissant ainsi ses équipes.

VOICI le décompte financier de notre campagne électorale

Liste des candidat-e-s de déi Lénk pour les élections communales à Hespérange

La section déi Lénk à Hesperange vient de déposer sa liste des candidates et candidats pour les élections communales du 9 octobre prochain.

  • AGUILERA Castor, ouvrier e.r., 65 ans
  • BENEDETTI Pietro, consultant indépendant, 52 ans
  • CENTOFANTI Daniela, médecin, 60 ans
  • DIAS LOURENCO Filipe, chauffeur de bus, 39 ans
  • DOCKAL Thomas, étudiant, 22 ans
  • HOLZEM Patrick, ouvrier, 49 ans
  • GORZA Thérèse, employée de la Sécurité Sociale, 58 ans
  • MARIN Maria, retraitée, 66 ans
  • PAULUS Jean, chauffeur, 56 ans
  • PLOUMIDIS Syméon, fonctionnaire européen e.r., 63 ans
  • REINERT Marc, employé communal, 51 ans
  • SCHWARTZ Gertrude dite Anny, employée e.r., 78 ans
  • STOOS Guy W., caricaturiste, 61 ans
  • VALVASON Concetta, employée privée, 45 ans

9 hommes, 5 femmes
5 candidat-e-s de nationalité autre que luxembourgeoise
Moyenne d’âge : 55 ans

D’Lëscht vun déi Lénk zu Diddeleng steet

E Mëttwoch hunn déi Lénk vun Diddeleng hir Kandidatelëscht fir d’Gemengewalen déposéiert. Déi jonk an dynamesch Equip zielt 7 Fraen an 10 Männer. 8 Leit sinn ënner 30 Joër an den Altersduerchschnëtt läit bei 35 Joër.

Déi 17 Kandidaten op ee Bléck:

1. HAAS Nathalie, étudiante, 19 ans
2. LORENZINI Marcel, ingénieur technicien, 58 ans
3. MOSSONG Christiane, éducatrice graduée, 53 ans
4. NOVAK Christophe, étudiant, 19 ans
5. OE Claude, salarié communal, 38 ans
6. PAZZAGLIA Biagio, chauffeur, 54 ans
7. PETESCH Michèle, secrétaire médicale, 45 ans
8. PHILIPPS Daniel, fonctionnaire communal e.r., 47 ans
9. SCHMELER Sven, étudiant, 19 ans
10. SOUSA David, étudiant, 20 ans
11. THILL Jos, économiste, 56 ans
12. THILL Marion, psychomotricienne, psychologue, 28 ans
13. THINNES Laurent, employé communal & formateur indépendant, 33 ans
14. THOMA Carole, étudiante, 20 ans
15. VAN MARIS Sam, artiste indépendant, 25 ans
16. WANDIVINIT Lisa, étudiante, 20 ans
17. WEINERT ép. DA CRUZ Chantal, secrétaire OGBL, 46 ans

Nos candidats et candidates à Differdange

La liste de déi Lénk pour les élections communales à Differdange comprend 7 femmes et 12 hommes:

  • BISENIUS Fred, 55 ans, cantonnier
  • COLBACH Eliane, 55 ans, chargée de cours
  • DECKER Guy, 65 ans, chauffeur e. r.
  • DECKER Jean-Claude, 51 ans, graphiste
  • DECKER Sandra, 24 ans
  • DIDERICH Gary, 28 ans, formateur et chargé de projets,
  • DIDERICH Paul, 66 ans, fonctionnaire e.r.
  • DIEDERICH Pascale, 45 ans ,enseignante
  • GUALANDRIS Packo, 31 ans, DJ / Producer
  • HINTERSCHEID Luc, 48 ans, Fonctionnaire communal TICE
  • HODRI Noemi, 25 ans, consultante au portage de bébés
  • LABORIER Sandra, 31 ans, éducatrice gradué
  • LOGELIN Jeannot, 64 ans, médecin spécialisé
  • MULLER Jennifer, 23 ans, étudiante
  • RAFFAELLI Nello, 64 ans, peintre-décorateur e.r.
  • SCHARTZ Alain, 55 ans, cheminot e.r.
  • SCHNEIDER Daniel, 19 ans, étudiant
  • STOOS Li, 63 ans, vendeuse e.r.
  • DIDERICH Johny, 33 ans, indépendant de parti politique

La moyenne d’âge est de 44 ann; parmi les candidats et candidates huit ont moins de 35 ans.

Offizielle Einreichung der déi Lénk Liste für die Gemeinde Sanem

Offizielle Einreichung der déi Lénk Liste für die Gemeinde Sanem

Am 22.8.2011 um 9.00 Uhr überreichte das langjährige Gemeinderatsmitglied Josy Steffen die déi Lénk-Liste für die Gemeinde Sanem, als erste Liste, dem Präsidenten des Hauptwahlbüros, Notar Carlo Wersand, in Präsenz des Gemeindesekretärs Luc Theisen und eines Teils der Kandidatinnen und Kandidaten der Liste.

V.l.n.r.: Hubert Hollerich, Laurie Menster, Serge Urbany, Josy Steffen, Luc Theisen, Carlo Wersand, Manuel Da Silva, Eugenie Armani, Leo Kunnert.

logo European Left logo GUE/NGL logo Transform! Europe