Ceci n’est pas un Tiers-payant généralisé.

Dans son accord de coalition, le gouvernement annonçait en 2018 la mise en place d’un système électronique permettant « le remboursement immédiat pour tous les assurés des frais de soins par la Caisse nationale de santé (CNS). ». Plus loin il déclarait l’extension du principe du Tiers-payant, réservé depuis 2013 aux personnes à très faible revenu. Depuis, les intentions du gouvernement ne se sont pas traduites par des actes qui pourraient aboutir à une avancée sociale significative qui tend vers le modèle de la sécurité sociale universelle, c’est-à-dire le Tiers-payant généralisé.

Les ministres de la Santé et de la Sécurité sociale viennent d’annoncer la signature de deux conventions, l’une entre la CNS et l’Association des Médecins et Médecins Dentistes (AMMD) et l’autre entre la CNS et le Cercle des Médecins-Dentistes (CMD) pour l’instauration d’un système de « Paiement immédiat direct » des mémoires d’honoraires.

Bien que vendu comme tel, le système en question ne correspond pas aux vertus et objectifs ciblés par le principe du Tiers-payant généralisé. Pour rappel, déi Lénk défendait cette mesure dans son programme électoral de 2018 en la concevant comme un principe de prise en charge directe des factures médicales par la Caisse nationale de santé (CNS) associé à la suppression de la participation personnelle aux frais médicaux. Il s’agit de permettre à toutes et tous l’accès aux soins et prestations de santé sans encourir les moindres frais.

La proposition du gouvernement détourne clairement ces objectifs dans l’intérêt des médecins. Ce n’est pas la garantie d’accès au plus grand nombre à des prestations de santé qui est visée. Grâce à des supports digitaux spécifiques, le système du paiement immédiat direct vise avant tout une facilitation administrative de la gestion des remboursements par la CNS et la garantie d’un paiement immédiat de la part avancée par la CNS aux médecins.

Sans vouloir nier l’importance de remanier un système de remboursement obsolète, déi Lénk estime que la mise en place du système du Tiers-payant ne se résume pas à une question de support numérique. La numérisation des mémoires d’honoraires et leur remboursement par voie digitale ne sont pas des solutions pour garantir effectivement un accès universel à la santé. Les ministres responsables se félicitent d’un système élaboré en collaboration étroite avec le CMD et l’AMMD qui y trouvent leur compte. L’acteur manquant dans cette collaboration est le patient à qui on n’octroie le droit de ne plus avancer le montant remboursé par la CNS qu’à condition qu’il s’habitue à la numérisation de la procédure de remboursement et qu’il sache se servir d’une application sur un smartphone.

Finalement, le gouvernement semble avoir laissé tomber le concept du tiers-payant généralisé. Rebaptisé « paiement immédiat direct », le tiers-payant qu’il envisage à mettre en place pour 2023 est dépourvu d’âme sociale.

All Mënsch muss sech d’Gesondheet kënne leeschten: Tiers-payant généralisé duerchsetzen.

„Stell der fir, du sëtz säit 3 Stonnen an der Urgence. De Wartesall ass strubbelvoll. Et ass matzen an der Woch, Nomëttes. Du kucks dech ëm. Näischt ënnerscheet déi schlëmm Fäll vun deene klenge Virfäll. D’Infirmière am Accueil ass komplett iwwerfuerdert. Ze vill Leit, ze wéineg Personal, ze wéineg Better. Du kucks nach emol ronderëm dech. Du stells der d’Fro op eng Gesondheetsministesch och emol an engem Wartesall an der Urgence muss sëtzen. Mee du weess dat déi besser Leit en aneren Zougang zu der Gesondheetsversuergung hunn. D’Urgence ass eben d‘Optioun fir déi kleng Leit. Eng normal Dokteschrechnung kascht 43,70€, bei engem Spezialist däitlech méi. Dat si vill Suen. Mee an der Urgence muss de d’Suen net virstrecken.”

Dës Erfarung maachen zu Lëtzebuerg zéngdausende vu Leit op mannst ee mol. 2016 goufen 312.109 Behandlungen an de 4 Haaptspidolszentren am Land duerchgefouert. 18,5 % vun dëse Behandlungen hätten net missten an der Urgence duerchgefouert ginn. Ee médecin-urgentiste behandelt ënnert dem Stréch 4 Patienten d’Stonn, 3 mol méi ewéi d’international Normen et virschreiwen.

Aus dem Audit deen de Gesondheetsministère 2017 bestallt huet fir eng Analys vun de Problemer vum Service vun den Urgencen duerchzeféieren, ergëtt sech villes wat scho gewosst ass, mee aneres gëtt net a Betruecht gezunn, wéi zum Beispill de Käschtenopwand dee ville Leit an der Urgence erspuert bleift. Sue virstrecke fir eng medezinesch Behandlung ass net ëmmer méiglech bei Leit mat klenge Léin. Och fir vill Leit déi ee Stéck méi ewéi de Mindestloun verdéngen, entsteet bei onerwaarten a gréissere Gesondheetskäschten ee Lach am Budget dat sech oft eréischt no e puer Méint fëllt, soulaang wéi d’Krankekeess braucht fir se zeréck ze bezuelen.

Den Zougang zu enger optimaler Gesondheetsversuergung ass trotz dem solidareschen an universelle System vun der Sécurité sociale hei zu Lëtzebuerg ongläich. Wichteg Prestatiounen am Beräich vun der Ophtalmologie an den Zänn, ee Brëll oder eng Prothees fir d‘Zänn grenze präislech u Luxusproduiten.

déi Lénk wëllen de solidareschen an universelle Gesondheetssystem weider stäerken an ausbauen. Iwwer eng Generaliséierung vum Tiers-Payant soll jidderengem en direkten Accès zu enger qualitativer Gesondheetsversuergung gebuede ginn. Mat enger Generaliséierung vum Tiers-Payant, ginn all d’Dokteschrechnungen direkt vun der Krankekees iwwerholl an zu 100% rembourséiert ouni dat ee muss d’Sue virstrecken. Den Tiers-payant verbënnt den Aspekt vun der sozialer Gerechtegkeet mat enger qualitativ héichwäerteger an universeller Gesondheetsversuergung.

De Tiers-payant ass eng wichteg Fuerderung fir d’Gesondheetspolitik aus eisem Wahlprogramm:

http://2018.dei-lenk.lu/

Fir d’Gesondheet fuerdere mir donieft och :

(-) Eng Fleegeversécherung déi sech méi spezifesch de Besoin’e vu Leit am Alter unhëlt;

(-) Eng flächendeckend Offer u Maison médicale a méi Investissementer an d’Infrastrukturen an de Personalofbau an den Urgencen;

(-) Eng universell Gesondheetsversuergung fir jiddereen deen ouni Revenu an/oder op der Strooss lieft;

logo European Left logo GUE/NGL logo Transform! Europe