Question parlementaire concernant la formation d’enseignants du fondamental dans le cadre de la semaine européenne de l’argent

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 80 du règlement de la Chambre des Députés, je vous prie de bien vouloir transmettre à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale la question parlementaire suivante:

Durant la semaine du 9 mars 2015 aura lieu la «Semaine européenne de l’argent» («D’Woch vun de Suen»). En amont de cet événement, le 13 novembre de 17 à 19 heures dans les locaux de la Banque Internationale à Luxembourg, l’ABBL (Association des banques et banquiers, Luxembourg) propose aux enseignant-e-s du cycle 4.1 de l’enseignement fondamental une conférence d’information à propos de l’«éducation financière». Cette formation offre par ailleurs une certification professionnelle aux participant-e-s.

Selon l’ABBL, l’objectif de cette formation est de permettre aux enfants d’acquérir les compétences d’une gestion responsable de l’argent, notamment en les informant à propos des prêts étudiants, de l’ouverture de comptes en banque, des prêts hypothécaires, et même du financement de la pension. L’apprentissage d’une gestion responsable de l’argent, dans le cadre individuel ou collectif, est certainement une initiative louable qui incombe à l’éducation nationale. Toutefois, j’aimerais vous poser les questions suivantes:

–          N’estimez-vous pas qu’il soit peu judicieux de laisser le monopole de l’apprentissage de la gestion de l’argent à l’ABBL dont une grande partie des membres n’est pas étrangère à l’éclatement de la crise financière que nous traversons? Ne pensez-vous pas qu’une telle démarche n’offre qu’un point de vue limité de la question complexe de la gestion de l’argent?

–          L’ABBL est-elle bien placée pour orienter les citoyens dans le domaine de la pension publique, vu ses intérêts directes en relation avec la privatisation de ce type d’assurance?

–          Dans le cadre d’un tel apprentissage, n’estimez-vous pas que d’autres ONG ou associations œuvrant notamment dans le domaine de la dette (privée ou collective) ou dans les investissements responsables socialement et écologiquement, seraient mieux placées pour dispenser de telles formations, ou devraient au moins y être associées?

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments respectueux.

Justin Turpel,
Député

-> Réponse

Question parlementaire concernant le nombre de leçons de décharge pour ancienneté et le nombre de leçons supplémentaires dans les différents types d’enseignement

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 80 du règlement de la Chambre des Députés, je vous prie de bien vouloir transmettre à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse la question parlementaire suivante:

1) Quel est, par tranche d’âge, le nombre de leçons de décharges pour ancienneté attribuées actuellement aux enseignants de l’école fondamentale, de l’enseignement secondaire, de l’enseignement secondaire technique, de la formation des adultes et autres types d’enseignement?

2) Quel est, par type d’enseignement, le nombre de leçons supplémentaires (enseignement direct) effectués actuellement par les mêmes enseignants?

Je vous saurais gré de bien vouloir préciser le nombre de leçons de décharge et le nombre de leçons supplémentaires par tranche d’âge et par type d’enseignement. En ce qui concerne les leçons supplémentaires, veuillez bien m’indiquer également les chiffres pour les enseignants qui ne bénéficient pas encore de décharge d’ancienneté.

Respectueusement,

Justin Turpel, Député

-> Réponse

logo European Left logo GUE/NGL logo Transform! Europe